Alaye Djité, coaccusé de Thione : « C’était des coupures de billets sans référence pour tourner un film »

À l’instar de Thione Seck, Alaye Djité a nié les faits qui lui sont reprochés. Il est jugé, en même temps que le chanteur, pour association de malfaiteurs, blanchiment de capitaux, complicité de contre façon, falsification pour altération de signe monétaire au tribunal correctionnel de Dakar.

À la barre, Alaje Djité a soutenu n’avoir jamais confectionné de faux billets et qu’aucun faux billet n’a été trouvé chez lui. « J’avais des coupures de faux billets de banque sans référence pour tourner un film, comme on le fait dans tous les films du monde. Je suis cinéaste et je réalise des séries. Il y avait un salon au festival de Saint-Louis, le 20 mai 2015 et je devais présenter ce film. Ce sont de papiers A4. J’ai scanné des billets en dollars et en euros mais ce ne sont pas des billets authentiques », a déclaré Alaye Djité.

Qui reconnait ne pas connaître Thione Seck, bien qu’ils se soient rencontrés deux fois. « La première fois, c’était devant un courtier. Nous étions chez Thione Seck pour chercher un appartement et ce dernier nous a répondu qu’il n’en disposait pas. La deuxième fois, c’est mon chauffeur qui me l’avait montré dans la circulation », explique le prévenu.

Pour sa part, Thione Seck persiste et signe qu’il ne savait pas que le sac que Johachim Cissé lui avait remis contenait des faux billets. L’audience se poursuit. La parole est au Procureur qui pose des questions aux prévenus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here