CHEIKH SECK DÉCAISSE 60 MILLIONS FCFA POUR RÉHABILITER DEUX ÉCOLES DE LA GUEULE TAPÉE

notre travail. Il a décidé de mettre les enseignants et les apprenants dans des conditions de performance », a dit enthousiaste, Ndeye Yacine Fall Babou, directrice de l’école Oumar Ameth Wane connue sous l’appellation Paille d’arachide 1.

Recevant à son bureau, retapé à neuf par celui qu’elle appelle son “bienfaiteur”, l’enseignante qui a démarré en 1983 sa carrière dans cet établissement « n’a pas de mots pour remercier » l’ancien gardien de but de l’équipe nationale.

« Auparavant, ce bureau n’avait pas de toiture, on était obligé de mettre une bassine quand il pleuvait », a-t-elle dit soulignant que les huit classes de l’établissement ont aussi subi une “cure de jouvence”.

« En plus de la peinture fraîche, 200 table-bancs neufs ont été apportés de même que des bureaux pour les enseignants », a-t-elle précisé soulignant qu’une centaine de table-bancs ont été réhabilités pour le confort des élèves.

« Maintenant, je suis à l’aise en recevant de la visite avec un salon meublé qui a été aménagé », s’est-elle réjouie en saluant la réhabilitation des murs d’enceinte de clôture.

En plus de son ancienne école, Oumar Ameth Wone, ‘’Cheikh Seck a étendu les travaux à l’autre école qui partage un mur mitoyen avec celle que je dirige’’, a expliqué Madame Babou qui a invité son collègue directeur de l’autre établissement à venir prendre part à l’entretien.

« C’est extraordinaire ce qu’il a fait pour nous en remettant à neuf ces établissements scolaires », a fait savoir Khala Diop, le directeur d’Alié Codou Ndoye parlant de l’ancien gardien de but international actuel président de son club formateur, le Jaraaf de Dakar.

« Cette œuvre grandiose aura un effet direct sur le pays puisqu’il va pousser les parents à amener leurs enfants dans ce cadre magnifique sans compter que les enseignants seront moins enclins à demander des mutations », a estimé M. Diop , plus de 35 ans de service.

En plus des table-blancs neufs (100 neufs et 100 réhabilités pour le deuxième établissement), le donateur a construit et équipé trois salles en matériels informatiques avec 20 ordinateurs neufs pour chaque établissement.

Si la salle informatique d’Alié Codou Ndoye attend son démarrage officiel, ce n’est pas le cas de celle d’Oumar Amath Wone qui abritait un séminaire de formation de deux semaines dirigé par l’inspecteur de l’enseignement et de la formation, Mamadou Gaye.

‘’Ce geste doit être applaudi et médiatisé pour qu’il fasse tache d’huile’’, a insisté M. Gaye qui parle de geste ‘’extraordinaire, salutaire qu’il faut pérenniser’’.

‘’J’espère que tout sera fait pour la préservation de cet outil de travail’’, a relevé l’inspecteur de l’enseignement estimant que c’est le meilleur hommage qu’on peut rendre à ce bienfaiteur.

En plus d’un parc informatique à chacun des deux établissements, Cheikh Seck a promis le recrutement de deux moniteurs qu’il mettra à la disposition des élèves, a ajouté Mme Babou évaluant les travaux dans les deux écoles à plus d’une soixantaine de millions de francs.

‘’Nous allons en faire bon usage, c’est promis’’, a-t-elle ajouté à l’attention de l’inspecteur de l’enseignement qui, prend le temps de dire au revoir pour aller s’occuper de ses séminaristes plutôt concentrés sur leurs ordinateurs.

Joint au téléphone, le président du Jaraaf (élite sénégalaise) a confirmé l’information soutenant que Seck a voulu apporter sa contribution à l’éducation des enfants du pays.

‘’C’est un geste normal de l’ancien élève de cet établissement’’, a-t-il par ailleurs expliqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 + 24 =